Jardins du monde du 13 mai au 9 octobre 2016 Musée Rietberg

 

Oui, nous sommes impatients d'y aller à cette exposition!

Musée Rietberg, Zurich: du 13 mai au 9 octobre 2016

 

Jardins du monde

La nostalgie du Paradis

 

Exposition

Le Musée Rietberg invite à une promenade à travers les jardins du monde et le monde des jardins. Dans une grande exposition, il présente de célèbres parcs, du Japon jusqu’à l’Angleterre, et raconte en même temps l’histoire de personnes qui ont cherché l’inspiration, le bonheur, un refuge ou la tranquillité dans des jardins, même si cette quête s’est parfois avérée vaine – la mort et la trahison peuvent, en effet, rôder derrière les plates-bandes de fleurs et les haies. La nostalgie d’une vie meilleure ou d’une renaissance dans un jardin paradisiaque, loin du bruit et de l’agitation, a poussé des humains à réaliser le jardin de leurs rêves. La diversité de l’art des jardins est restituée à l’aide d’exemples: des jardins-oasis érigés dans le désert de la Haute-Egypte et à Babylone, des jardins-villas de Pompéi, un jardin de pierres à Kyoto, le refuge idyllique d’un poète chinois, des jardins-palais géométriques des empereurs indiens, des monastères paradisiaques médiévaux bien protégés, les vastes parcs des rois et des princes de l’âge baroque, des jardins paysagers apparemment sans limites, un jardin européen pour l’empereur de Chine et des pavillons chinois dans des parcs européens. Des artistes, des poètes et des passionnés de fleurs ont construit des jardins, les ont peints ou les ont décrits: des œuvres de Paul Klee, Max Liebermann, Wen Zhengming, Salomon Gessner, Bishandas et d’autres offrent un aperçu de ces mondes paradisiaques exclusivement privés. Les jardins et les parcs sont également des témoins de leur civilisation et de leur époque: ils nous renseignent sur le rapport entre l’homme et la nature, sur la religion et les conceptions de l’au-delà, l’ordre et le pouvoir, les échanges culturels, les sensations de liberté et d’enfermement, et les états d’âme de leurs créateurs. Rassemblant des œuvres d’art du Japon, de Chine, de l’Inde, de l’Orient et de l’Europe, des peintures, des plans, des graphiques, des photographies, mais aussi des extraits de films et des installations vidéo, l’exposition se présente comme une promenade divertissante, stimulant tous les sens, à travers l’histoire de la culture des jardins. Dans une installation multimédia, le jardin est mis en scène comme une scène littéraire: un bosquet enchanté dans lequel des couples d’amoureux, heureux ou désespérés, trahis ou solitaires, tirés de poèmes, de drames et de romans de la littérature mondiale se rencontrent ou s’égarent.

 

Le Rieterpark 

Le Musée Rietberg se trouve dans le Rieterpark, l’un des plus beaux parcs paysagers de la Suisse. Il constitue le cadre de l’exposition et en fait, en même temps, partie: devant la Villa Wesendonck, Grün Stadt Zürich fera fleurir, spécialement pour l’exposition, des plates-bandes telles qu’elles étaient en vogue à la fin du XIXe siècle. La loggia à l’étage de la villa sera ouverte au public, offrant une magnifique vue sur le parc. Ce lieu rappelle également Richard Wagner, qui y a composé le lied Im Treibhaus pour sa bien-aimée et sa muse, Mathilde Wesendonck, en 1858. De la terrasse de la villa, ont pourra contempler à l’aide d’une longue-vue le «Vrenelisgärtli», ce légendaire jardin sur un glacier des Alpes glaronnaises. Un groupe de figures avec des animaux du Zodiaque, qui a été réalisé au XVIIIe siècle pour le Palais d’été de l’empereur chinois à Beijing, sera représenté dans une installation de l’artiste chinois Ai Weiwei. Dans le Rebhaus, la petite «maison de la sorcière», au sommet du Rieterpark, on pourra entendre le conte de Raiponce de Grimm et de la campanule dans le jardin de la méchante sorcière Gothel.

 

Avec des classes d’école, des enfants et des familles, l’esplanade du Pavillon d’émeraude du Musée et la cour de pergolas sera transformée en un jardin potager et fleuri luxuriant dans le cadre d’un projet de jardinage urbain. Le café cédera la place à un restaurant avec jardin, invitant à la détente, ainsi qu’à savourer un petit plat et à se désaltérer au milieu des herbes et des épices, des fleurs et des légumes.

 

Programme d’accompagnement

L’exposition sur les jardins organisée au Musée Rietberg sera l’une des principales attractions de l’Année du jardin 2016 – espace de rencontres dans toute la Suisse. Avec cette campagne, une vaste alliance d’organisations nationales s’engage pour la préservation et le développement des jardins et des espaces libres et attire l’attention sur leur importance capitale pour une densification urbaine de qualité. Dans le cadre de cette manifestation, le Musée Rietberg prévoit diverses attractions en coopération avec Grün Stadt Zürich. Lors d’un week-end au mois de juillet, une grande fête d’été aura lieu dans le Rieterpark, avec un marché horticole et un programme musical ainsi qu’une offre culinaire d’une grande diversité. Des films, pour la plupart des adaptations cinématographiques qui se jouent dans des jardins et des parcs, seront présentés dans le cinéma d’été du Musée. Durant toute la belle saison, le pavillon de l’architecte japonais Shigeru Ban vous invite à une petite pause.

Afin d’atteindre un public d’amateurs de jardins aussi large que possible et les convaincre de visiter l’exposition, le Musée publiera un magazine illustré gratuit à grand tirage dans lequel l’exposition, les manifestations et d’autres jardins que l’on peut admirer à Zurich seront présentés. Un blog sur les jardins, que le Musée lancera à partir de juin 2015, informera de l’histoire et du contexte de l’exposition et permettra de se faire une idée du jardinage urbain. Pendant toute la durée de l’exposition, d’autres événements thématiques constitueront le programme d’accompagnement.

 

Jardins du monde est une exposition du Musée Rietberg organisée à l’initiative du Département de la culture de la Ville de Zurich. Les projets de jardins dans le Rieterpark et le programme d’accompagnement seront réalisés par Grün Stadt Zürich, du Département des travaux publics et de l’élimination des déchets de la Ville, en aimable collaboration avec le Musée.  

 (Texte de Sarah Fasolin)

http://www.rietberg.ch/de-ch/agenda/agenda.aspx (ne figure pas encore dans l'agenda)